LE POUVOIR DEs pensees positives.

Les pensées positives au service de l'imagerie mentale :

 

             Notre esprit inconscient agit comme un GPS mental, si pour réaliser une tâche vous manquez de confiance, vous êtes d'un naturel inquiet,  le pouvoir de la pensée négative prendra le dessus et votre inconscient vous aidera à louper et donc être en échec. 

A contrario une pensée positive vous permettra de trouver des solutions, d'avoir un comportement, des attitudes afin d'atteindre votre objectif, à savoir réaliser votre tâche.

 

Malheureusement la vie d'aujourd'hui, les tracas,  le stress, nous poussent à utiliser plus souvent le pouvoir de l'autosuggestion de façon négative.

 

Il ne tient qu'a nous de permettre à notre GPS de nous amener dans la bonne direct.

 

Le pouvoir de notre cerveau inconscient 

 

          Je vais vous raconter l'histoire incroyable de Nick Sitzman, en fait non, je vous laisse le soin de cliquer sur son nom. Accrochez vous !

 

Ma légitimité à parler de pensées positives :

 

           Employé à la station de ski de Saint Lary soulan, j'étais affecté en période hivernale à l'entretien des pistes (dameur). En cette nuit du 11 décembre 1990,  je suis seul sur un secteur en charge  de faire les premières traces suite à  d'abondantes  chutes  de neige.

 

A 7 heure du matin, je suis pris par une soufflante (avalanche de poudreuse) qui tourne et retourne ma dameuse et explose une partie de la cabine. Je me retrouve  bloqué avec une épaisseur conséquence de neige sur mon corps et sur la dameuse, seul mon visage et mon bras gauche sont encore protégés  de cet amas de neige par un petit bout de la cabine. 

 

J'ai d'abord failli mourir asphyxié par les gaz d'échappement de ma machine avant que celle ci ne  désamorce. Maintenant il ne me reste plus qu' a gérer le froid et ne pas laisser mon corps s'engourdir. Dans un premier temps, des idées noires passent par la tête, le temps de dire au revoir à mes proches, mes amis, la vie  se termine tragiquement pour moi, qui suis encore jeune.

 

Puis la réaction, mon tempérament de sportif  et l'instinct de survie surement m'aident. Je pense à mes amis qui me disent : "Accroche toi Christian, t'es un battant" et surtout je pense à mon mariage, à mon épouse, à cette belle fête (3 mois avant)  passée avec les gens que j'aime. 

 

Ancrage  salvateur :

 

               Enseveli sous la neige, je décide donc de me battre, je  pense encore et encore à cette magnifique journée,  à mes proches, à mon épouse,  et inconsciemment chaque fois que je pense à eux je touche avec mon pouce mon alliance de ma main qui elle n'est pas bloquée par la neige.

Je vais associer involontairement et répéter ce geste et chaque fois que je touche l'alliance,  cela me ramène systématiquement à ce moment agréable et joyeux qui me donne de la force.  J'ai créé sans le savoir ni le vouloir mon premier Ancrage. Rester conscient m'évite une chute trop brutale de la température qui me serait fatale.

 

Sans nouvelle de ma part, les secours arrivent enfin. Après 5 heures passées sous la neige, je suis enfin libéré, avec des blessures sérieuses (multiples fractures : vertèbres, nez, hypothermie sévère, etc...) mais en vie.

 

Ce terrible accident me vaudra le surnom de " Miraculé des neiges".

 

 

Prenez donc conscience du pouvoir de la pensée positive, elle m'a surement sauvé la vie ce 11 décembre 1990. N'oubliez pas non plus l'histoire de Nick Sitzman, et n'hésitez pas à vous débarrasser de ces habitudes, attitudes  limitantes et négatives,

il y va de votre santé  et de votre bien-être.

 

 

 

             

La pensée positive tend à amener des  actes :

 

           Dans le cadre de mes formations, j'utilise donc aussi  l'imagerie mentale, pour cela je fais appel aux sens (VAKOG) acronyme pour "Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif".

 

Le travail proposé se réalise en deux phases :

 

La suggestion :

           Elément fondateur de la visualisation et de l'imagerie mentale qui fait appel à l'inconscient. Le principe est simple, éveiller une idée, une image, un son, une odeur dans son cerveau et la faire valider comme réelle. Cela peut être un moment très agréable vécu et porteur d'une forte charge émotionnelle positive (madeleine de Proust). Cela peut également faire appel à votre imaginaire (créer un lieu sur, un endroit magique qui évoque en vous de la sérénité, du plaisir,etc... ).

 

L' ancrage :

          L'idée est d'associer à cette pensée positive un geste (rappelez vous de mon alliance que je faisais tourner sur mon doigt). Il suffit de répéter ce geste (au plus haut de l'émotion)  jusqu'au moment ou le simple fait de l'exécuter vous ramène automatiquement à sensation souhaitée.